AstucesMontage des mouches

La teinture des plumes et des poils

Le mode des couleurs

Petit vidéo pour vous aider dans la teinture des plumes et des poils pour la fabrication des mouches artificielles.

La nature nous offre une large gamme de coloris de plumes mais les monteurs de mouches toujours plus exigeants ont recours à la teinture pour l’élargir. Peut-être qu’un jour nos braves généticiens arriveront à produire des dindes roses et des canards bleus.

Je ne vais pas vous parler de formules chimiques compliqués car mes compétences en la matière sont nulles, mais je vais vous expliquer la façon la plus simple comment je fais mes propres teintures. Il faut avoir bien en tête que c’est comme faire de la cuisine et que vous pouvez rater votre teinture comme vous pouvez rater votre recette culinaire. Alors à vous de bien doser tous les ingrédients pour obtenir le bon coloris.

Le matériel dont vous avez besoin est très simple.
– La teinture ( Veniard) qui est sous forme de poudre est l’élément le plus difficile à trouver. Votre détaillant peut vous la commander sans problème. L’autre possibilité est la droguerie qui vend de la teinture à vêtements. Les coloris sont plus restreint et pas toujours dans les tons que l’on souhaiterait mais vous pouvez commander les couleurs qui vous intéressent.
– Le récipient peut être n’importe quelle casserole de cuisine mais j’ai une préférence pour un récipient en cuivre d’environ 5 ou 6 litres. (Évitez les récipients en alu qui peuvent avoir des réactions chimiques)
– Du vinaigre d’alcool blanc que l’on trouve au supermarché ainsi que du produit vaisselle. Le vinaigre d’alcool blanc est nécessaire pour acidifier le bain de teinture et permet de fixer la couleur (meilleurs contrastes)
– Le produit vaisselle sert à laver et dégraisser les plumes et poils.

Ne faite pas cela dans votre cuisine vous risquez de mettre votre ménage en péril, faite cela dans un endroit aéré et sur une table protégé par des papiers journaux.

Dans un premier temps il faut laver et dégraisser les plumes et poils, les particules de graisse font obstacles à la fixation de la teinture .Le lavage et le dégraissage se fait à l’eau chaude et avec du produit vaisselle, laissé bien tremper vos plumes pendant au moins 10 minutes.

Faite chauffer l’eau à environ 70 C, 80 C. (Ne jamais faire bouillir)

Quand l’eau est à la bonne température faite dissoudre une bonne cuillère à soupe de teinture en remuant bien l’eau, ajouter un petit verre de vinaigre d’alcool puis plongé vos plumes ou poils.

La quantité de teinture doit être proportionnelle à la quantité de matière que vous voulez teindre et du volume d’eau. Ce n’est pas la peine de prendre un très grand récipient pour teindre uniquement 50 plumes de cul de canard. Par exemple j’utilise une grosse cuillère à soupe de teinture pour environ 5 litres d’eau et 100 gr de cul de canard plus un verre de vinaigre d’alcool.

Il faut savoir que les plumes d’oiseaux dont les plumes sont graissées comme le canard et l’oie sont plus longue à teindre, 15 mn environ alors que pour les plumes de marabou qui proviennent de la dinde 2 a 3 mn suffisent. Il est important de maintenir une température constante et de bien mélangé pendant tout le temps de la teinture.
Il faut faire attention, les plumes mouillées sont toujours plus foncées que quand elles ont séché. Pour le vérifier, rincer quelques plumes puis comprimez les dans votre main cela vous donnera la couleur final.
Il est important d’avoir un volume d’eau suffisant entre les plumes et le fond de votre récipient. Si vous ne mettez pas assez d’eau le plumes toucherons directement le fond et seront soumis à une sorte de surchauffe qui peut endommager vos plumes.
Bien sûr vous pouvez mélanger vos teintures. Par exemple quand je fais la couleur olive j’utilise de la teinture olive mais utilisé seul cela donne un coloris un peu terne. Quand je prépare mon bain je mélange une cuillère à soupe d’olive plus une ½ cuillère à soupe de jaune. Vous obtiendrez un olive mais avec un petit reflet jaune.
Pour faire la couleur rouge j’utilise de la teinture rouge plus un petit peu de orange cela me donne un rouge plus vif.
Il est très important de faire des essais, c’est à vous de rechercher les bons dosages et les bons mélanges.
Attention si trouvez plusieurs marques de teinture toutes n’auront pas le même résultat pour les mêmes couleurs.

Avec une même couleur vous pouvez faire plusieurs tons. La réalisation des couleurs pâles peuvent être réalisé de 2 façons.

La première est de mettre une très faible quantité de teinture dans l’eau chaude mais certaine teinture ont des pouvoir colorants plus fort que d’autres et mettre simplement un pincée de teinture suffit à obtenir une couleur normale (testé avant utilisation).

La deuxième est ma préférée car elle donne de meilleurs résultats. Mettez environ ½ cuillère à café de teinture pour environ 3 ou 4l d’eau tiède. Attention la teinture sera plus difficile à dissoudre donc remuer bien. Une fois la teinture dissoute plongez vos plumes dans le bain et commencez à chauffer.

Au fur et à mesure que la température monte vos plumes commencerons à ce teindre mais très lentement. Il suffit de bien surveiller le moment ou vous obtenez le coloris désirez.

Une fois le coloris obtenu il vous reste à bien les rincer sous un jet d’eau. Utiliser une passoire cela facilite l’opération.

L’essorage et le séchage sont des étapes très importantes. Il faut absolument éviter d’essorer les plumes en les comprimant dans vos mains car une fois sèche les plumes seront complètement déformées. La meilleure solution est de vous procurer une essoreuse à salade. Après l’essorage, placé les sur un carton dans un endroit chaud. Au fur et à mesure que vos plumes sèches, aérez les en les passant dans vos doigts.

Si vous teintez des grandes plumes comme des queues de faisan ou queue de dinde il est très important de bien aligner toutes les fibres pour avoir un séchage parfait .

Vous pouvez vous aider d’un sec cheveu si vous êtes pressé.

La teinture des poils suit le même processus que celui des plumes mais il faut faire attention car les poils sont sur peaux et celle-ci se rétracte sous l’effet de la chaleur et votre masque de lièvre peut diminuer de moitié ce qui peut vous gêner par la suite .Si vous voulez conserver votre masque de lièvre dans son format d’origine chauffez moins mais la durée de teinture sera un peu plus longue. Bien sûr il faut faire quelques essais pour trouver la bonne température.

La couleur la plus difficile à réaliser est le noir. Si vous partez d’une couleur blanche je vous conseille de faire cette couleur en 2 étapes. Teintez dans un premier temps vos plumes dans une couleur foncé comme le marron foncé ou rouge foncé puis faite une deuxième teinture avec le noir. Si vous voulez obtenir un beau noir je vous conseille de laisser vos plumes le plus longtemps possible dans le bain (1/2 heure environ) mais attention ces bains prolongés ont tendance à fragiliser les plumes.

La teinture à chaud a pour inconvénient de dégraisser les plumes de cul de canard mais pas à 100 % il reste toujours une petite quantité de graisse sur ces plumes. Vous pouvez compenser ce problème avec un bon hydrophobe.

Attention toutes ces informations ne sont pas à prendre aux pieds de la lettre, car comme je vous l’ai dit en introduction faire de la teinture c’est comme de la cuisine. C’est à vous de trouver les bonnes recettes et à faire quelques expériences. Toutes ces informations sont seulement une base et c’est à vous de développer votre propre technique.

Laisser un commentaire